NATUROPATHIE et RITUEL DE MAI : une douche bien-être!

Un soin d’eau avec la naturopathie.

On poursuit dans nos rituels de naturopathie et en ce mois de mai, on va parler hydrologie.
Parmi les 10 techniques de naturopathie, l’hydrologie est celle qui utilise l’eau, que ce soit en interne ou en externe.
Et comme pour les autres pratiques de naturopathie, on va chercher à stimuler, à mobiliser notre énergie vitale, notre capacité de régénération pour aller rétablir notre équilibre et notre santé. L’hydrologie va aussi faire travailler l’ensemble de nos « humeurs », c’est-à-dire les liquides dans lesquels baignent nos cellules : plasma, lymphe et les liquides de nos cellules. Rien que ça!

L’eau, cette richesse vivante et naturelle est d’une importance capitale pour notre organisme étant donné qu’elle constitue 60 à 70% de notre corps.
Ces soins ne sont pas nouveaux et font partie de pratiques ancestrales dans beaucoup de médecines traditionnelles : les thermes grecs, le bain de vapeur ou sauna pour certains ou hutte de sudation pour d’autres, les sources d’eau chaude, les bains de boue, de siège, les enveloppements…

De nos jours en naturopathie, nous conseillons :
– une eau de boisson de qualité et en quantité suffisante, des tisanes selon le but recherché
– des douches : chaudes, froides, alternées, rectale (eh oui, grand bénéfice contre la constipation)
– des bains : chaud, hyperthermiques, aux sels, dérivatifs (la version moderne des bains de siège), de bras, de pieds…
– des compresses et cataplasmes
– du sauna ou du hamman
– l’argilothérapie
– lavements
– soin du nez, des yeux
– les cures d’eau spécifiques
– l’hydrothérapie du colon
– ….

Ces techniques par l’eau renforcent le système immunitaire, stimule la circulation sanguine et le système nerveux, vivifie la peau. Ensuite, à chaque pratique ses spécificités, propriétés et recommandations.

soin douche bienfaisante en naturopathie

RITUEL DE NATUROPATHIE DE MAI : une douche écossaise, ça vous tente?

J’entends déjà certains d’entre vous crier au scandale…«une douche froide, moi, jamais »
Pour beaucoup, rien que l’idée de baisser de quelques degrés la température de l’eau de leur douche leur donne de suite des frissons et pourtant cette pratique a de nombreux bienfaits dont il serait dommage de se priver.
Le tout est d’oser, non?
Laissons toute appréhension de côté et découvrons tout ce que cette pratique de naturopathie a à nous offrir en terme de bien-être et santé :

> VIVIFIANTE et DYNAMISANTE : l’eau froide stimule les glandes dont les surrénales (nos petites glandes situées au dessus des reins) pour un « shoot » d’énergie dès le matin. Ah oui, la douche écossaise est plutôt à prendre le matin en raison de ces deux propriétés mais, chaque organisme étant différent, à vous de voir comme votre organisme réagit.

> CIRCULATOIRE : la douche écossaise participe à une meilleure circulation sanguine, lymphatique, améliore leur fluidité et le retour veineux. Ceci grâce à l’effet vasodilatateur de l’eau chaude et vasoconstricteur de l’eau froide (comprenez dilater et resserrer les parois des vaisseaux, d’où un effet de « pompe » propice à une meilleure circulation.) Idéal pour les personnes avec une circulation faiblarde et les femmes enceintes également.

DRAINANTE : par ce même jeu de dilatation-constriction, elle favorise, du coup, l’évacuation des toxines et des déchets accumulés dans la lymphe. Intéressant pour aider à éliminer, favoriser le drainage, le nettoyage du corps et pour désengorger les tissus.

APAISANTE : c’est là tout le paradoxe de la douche froide! l’eau froide, en stimulant les surrénales nous rend plus efficace face à une situation stressante et augmente notre résistance au stress.

EMBELLISSANTE : eh oui, l’eau froide resserre les pores de la peau, contribue à la fermeté de la peau et fait briller les cheveux (bon, ok, l’eau froide sur les cheveux c’est peut -être pas encore pour tout de suite 😉 mais peut être une bonne astuce beauté contre les cheveux qui ont tendance à graisser rapidement)

Naturopathie – Pratique : comment ça se passe?

Depuis le début de cet article, nous parlons d’eau froide mais il vaudrait mieux dire « eau plus fraiche que d’habitude »….du moins au début de la pratique.
Comme j’aime à le conseiller dans mes consultations, la naturopathie vous apporte des clés adaptées et mieux vaut entamer un changement ou une pratique en douceur, en accord avec son corps et sa tête plutôt que de foncer tête baissée, se retrouver démotivé(e) au bout de 10 jours et tout laisser tomber….ce serait vraiment dommage!
Donc, on commence tranquillement, pas à pas…enfin, goutte à goutte!
A chacun de trouver la température qui lui convient et surtout son rythme.

– au début de la douche écossaise, il y a votre douche habituelle donc plutôt chaude
– au bout de quelques instants, baisser un peu la température pour passer à une eau tiède et progressivement plus faiche. Utilisez le pommeau pour promener un jet en partant des pieds en remontant sur les jambes jusqu’à l’aine si c’est possible, sinon, jusqu’où c’est supportable pour vous. Faites de même avec la deuxième jambe et toujours en remontant.
– puis repassez à du chaud quelques secondes
– retour de l’eau froide-fraiche. Sur les pieds, les jambes, le bassin et vous pouvez tenter le buste, les bras, le dos. En principe, ce deuxième passage est plus supportable et on peut même se surprendre à baisser encore un peu la témpérature, si si!
– refaites autant d’alternances chaud-froid que vous le souhaitez. La condition est de terminer la douche par du froid
– En sortant de la douche, ne vous séchez pas tout de suite. Prenez un temps pour vous pour vous connecter à vos sensations corporelles.

douche froide naturopathie

Alors, prêt(e) à tester?
Essayez au moins une fois, rien qu’en baissant un tout petit peu la température de votre douche à la fin de celle-ci et voyez ce qui se passe dans votre corps….restez à l’écoute! Respirez….restez zen…tout va bien se passer!
Vous risquez même d’être fort surpris et d’y prendre goût.

Personnellement, je pratique la douche écossaise depuis le début du mois de mai, c’est plus confortable pour moi. L’hiver il m’est impossible de le faire. Niveau fréquence, c’est tous les matins et surtout, je reste à l’écoute de mon corps et ne lui impose pas une température qui serait beaucoup trop froide pour lui. Pas de règles donc en matière de fréquence et de degrés : je préfère ressentir les choses, apprécier la pratique sans chercher la performance!

Note naturopathie- écologique : une douche, c’est normalement 3’. L’eau est un bien précieux, l’eau c’est de la Vie, qu’on a tendance à oublier tant elle est devenue facile pour nous. Donc, veillez à respecter un temps de douche éco-responsable, de couper l’eau au savonnage et aussi……de prendre ce moment tout en conscience en sentant l’eau couler sur vous, en ressentant tout le bienfait qu’elle vous apporte et pourquoi en visualisant toutes les pensées négatives ou tensions qu’elle entraine avec elle…….

Naturopathie – indications : prudence pour les personnes avec des pathologies respiratoires, cardiaques et autres fragilités. Notez qu’il reste important de consulter au préalable un naturopathe pour effectuer un bilan global et ainsi personnaliser les conseils.

On se retrouve le mois prochain, pour un nouveau rituel de naturopathie ; d’ici là, profitez bien et prenez soin de vous!

soins par l'eau en naturopathie