NATUROPATHIE ET ROUTINE DE NOVEMBRE :

Vous pouvez vous brosser !

Une pratique santé-beauté-bien être de naturopathie.

Dans cet article aujourd’hui, nous allons parler PEAU et système lymphatique pour entrer dans le « rituel » de novembre.
Dans mon article précédent sur l’automne (iciAUTOMNE : Entrez dans votre cabane intérieure!), nous avons l’importance de commencer à ralentir tout en continuant à prendre soin de nous. La période se prête un peu moins aux longues balades en forêt, en montagne ou ailleurs, le temps est plus incertain, plus frais, on vit moins à l’extérieur, on a envie de cocooner ….Parfait ! je vous propose une pratique de naturopathie à faire de chez vous, au chaud et plus précisément dans votre salle de bain.

Et quand vous allez voir tous les bienfaits de cette pratique et que vous aurez tester, il est fort probable que cela devienne un incontournable de votre routine matinale

Quelques chiffres sur la peau :

Avec environ 2m² de surface, la peau est le plus vaste organe de notre corps
C’est également le plus lourd car il pèse entre 4,5 et 5kg chez un adulte.
Elle est composée de 2 000 milliards de cellules dont 300 000 se renouvellent tous les jours et est constituée à 70% d’eau.
Le Ph de la peau est acide, autour de 5,5 ce qui lui permet de jouer un rôle essentiel de protection de l’organisme.
Elle constitue la première barrière de défense de notre immunité naturelle.

En naturopathie, on veille toujours à ce que les émonctoires corporels fonctionnent le mieux possible. Et la peau fait partie de ces émonctoires, au même titre que le foie, les intestins, les poumons, les reins et…bonus pour les femmes avec le vagin. Ces organes sont les filtres de notre corps : ils agissent comme des portes de sorties chargées d’évacuer les déchets, les toxiques, les toxines et les résidus métaboliques.
Ce rôle est essentiel pour l’équilibre physiologique du corps et donc pour la santé.

La peau est un émonctoire 2 en 1 :
– les glandes sébacées, en soutien du foie, éliminent via le sébum des déchets gras ou colloïdaux (des « colles » comme le mucus)
– les glandes sudoripares, en relais du rein, évacuent par la sueur des acides ou cristaux.

Pour que les déchets soient évacués, ils transitent, au préalable, par le système lymphatique qui les amènent ensuite dans le sang pour qu’ils soient re-dirigés vers les émonctoires.
Le réseau lymphatique est composé de trois éléments : la lymphe, les glanglions lymphatique et les organes lymphoïdes dont la rate, le thymus et les amygdales.

La lymphe fait partie de nos humeurs, c’est-à-dire de nos liquides corporels. Et la science des humeurs est appelé humorisme, une des notions fondamentales de naturopathie.
La lymphe circule dans les vaisseaux du système lymphatique, un réseau qui suit celui du sang. Elle représente environ 9 litres dans notre corps (en comparaison, nous avons 5 litres de sang) et elle est porteuse des lymphocytes dont l’action est de neutraliser les virus et les microbes.

l'importance de l'élimination des déchets en naturopathie

Notre organisme est une formidable mécanique dont tous les systèmes sont reliés et interagissent entre eux constamment. Ainsi, un corps régulièrement « nettoyé » de ses déchets, un système lymphatique chouchouté amène des effets positifs sur la totalité des systèmes…dont la peau!

Naturopathie et rituel : Le brossage à sec

Si se brosser les dents ou les cheveux fait partie de notre hygiène quotidienne, on connait beaucoup moins le brossage du corps ou du visage. Et pourtant, il s’agit du meilleur moyen de prendre soin de sa peau et de la nettoyer.
Le brossage à sec, aussi appelé brossage lymphatique est une pratique naturelle qui s’effectue à l’aide d’une brosse sur une peau sèche. On se brosse le matin ou le soir avant la douche.

De part son rôle d’organe évacuateur, le simple fait de brosser sa peau va apporter un grand nombre de bienfaits. La stimulation du système lymphatique permet de :
– Favoriser le renouvellement cutané en éliminant les cellules mortes
– Eliminer les toxines, se débarrasser des déchets qui risquent d’encrasser le corps……
– Renforcer le système immunitaire car les cellules immunitaires sont boostées
– Réveiller l’organisme
– Améliorer la micro-circulation : l’échauffement provoqué par le brossage permet une meilleure irrigation des tissus.
– Lutter contre la cellulite grâce au drainage des déchets combiné à un activation de la circulation sanguine.

En pratique :

– 5 à 10’ par jour
– de préférence le matin à jeun
– sur peau sèche et sans plaie
– le brossage sera suivi d’une douche

Le seul accessoire dont vous avez besoin est une brosse en fibres naturelles. Les poils doivent être fermes mais pas trop rigides au risque d’inconfort et de douleur.
Il existe des brosses sans manche, pratique pour les jambes et les bras.
Toutefois, je vous recommande des brosses avec un long manche amovible, ce qui sera plus pratique pour vous brosser le dos.
Préférez une brosse avec lanière pour pouvoir mieux la tenir ; vous passez la main dans la lanière pour une meilleure préhension.

naturopathie et brossage à sec

Le brossage s’effectue par petites rotations douces en commençant par les pieds, puis les mollets, les cuisses, les fessiers et remontez vers le ventre. Brossez également le ventre.
Brossez ensuite des mains jusqu’aux épaules, puis le torse.
Continuez ensuite le brossage avec la nuque et le dos

L’objectif est de toujours aller du bas vers le haut, sur l’intégralité du corps et en direction des glandes lymphatiques principales situées :
– au niveau de l’aine 
– au dessus de la poitrine 
– au niveau des aisselles 

prendre soin de sa peau

Le brossage à sec s’intègre totalement dans une pratique hygiéniste quotidienne en naturopathie pour favoriser le bon fonctionnement de notre organisme. Elle arrive en soutien et en renfort des techniques de naturopathie plus classiques comme une alimentation saine, du mouvement tous les jours et un équilibre psycho-émotionnel.

Personnellement, avec l’arrivée d’un temps plus frais, j’abandonne la douche écossaise-fraiche au profit du brossage à sec.
Je m’adapte aux saisons 😉

Allez donc vous brosser !

Recommandation : vérifier avec votre naturopathe si vous n’avez pas de contre-indication à la pratique (essentiellement problèmes cardiaques, cancer, hyperthyroïdie, période d’infection, de fièvre, de grippe).