AUTOMNE : Entrez dans votre cabane intérieure!

Bien-être en saison avec la naturopathie

Septembre a été agréable, bien que surchargé par toutes les choses auxquelles penser pour cette « rentrée ». L’été était encore là avec son dynamisme, ses ouvertures, sa chaleur et sa lumière qui nous fait tant de bien.
Et voilà, tout à coup, nous voici plongés dans l’automne.
Les jours raccourcissent, la luminosité décroit et la fraicheur s’installe avec, bien souvent, en même temps une certaine mélancolie et une baisse d’énergie. On devient d’humeur tristounette, on se sent à fleur de peau, on cogite, on flanche physiquement…..
L’automne est une période de transition qui peut être à la fois douce et rude pour notre corps et nos émotions. Il faut préserver et optimiser notre capital « énergie » avant d’être totalement à plat!

Et si au lieu de lutter, nous acceptions ce passage comme une étape nécessaire dans notre année pour mieux profiter et avancer?

ADAPTATION. C’est le maître-mot à chaque changement de saison et celui-ci nous en demande beaucoup!
Nous avons la chance, chez nous, d’avoir des saisons bien marquées (ou plus ou moins) : chacune est là pour nous indiquer quelle voie emprunter et quelle énergie suivre pour vivre chaque période dans les meilleures conditions et se préparer à la suivante.

L’automne nous demande de nous préparer pour l’hiver, tant au niveau physique que mental et émotionnel. C’est le moment de faire des réserves d’énergie, de ne rien gaspiller, de prendre son temps sans en perdre, de renforcer notre corps pour mieux résister au froid.

Suivons l’exemple de la nature, elle est notre guide : elle a terminé son cycle de production, elle s’endort tranquillement en se délestant de ce qui est vieux.
Si on se cale sur le cycle du soleil, les journées d’activité suivent la lumière : des journées de plus en plus sombres, froides et courtes ne nous invitent pas à un travail intense mais plutôt, comme « dans le temps », à préparer son champ en attendant tranquillement le retour des beaux jours, à se reposer en vue des longues journées de travail estival, à profiter de sa famille, de ses amis, de son chez-soi (pensez à la Famille Ingalls 😉

apprécier chaque saison pour retrouver l'équilibre santé

Naturopathie en Automne : un temps d’INTROSPECTION.
Il est temps de respecter et renouer avec le rythme naturel. Lentement, terminons nos actions entamées et petit à petit retranchons nous dans notre for(teresse) intérieur pour y puiser le calme, se ressourcer, se délester également de tout ce qui nous encombre et nous barre le chemin, observer, nous reconnecter à nous-mêmes et aller voir « en soi »

Tout comme les arbres se séparent de leurs feuilles pour en accueillir de nouvelles, plus fraiches et vivantes en mars-avril, acceptons de nous défaire de ce qui nous entrave, de ce qui vieilli, nous pollue car l’organisme n’a plus l’énergie pour gérer tout cela.
– dans nos relations (familiales, amicales ou professionnelles) il est temps de se détacher des personnes qui nous sont toxiques, qui nous mettent mal à l’aise et nous diminuent (attention à ne pas confondre ces relations avec celles qui nous bousculent pour nous faire avancer;)
– désencombrons les lieux pour libérer nos têtes. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le simple fait de se détacher de choses matérielles a un effet « purificateur » sur notre mental comme si on passait un coup de balai.
– pensons à vérifier aussi nos comportements et à éliminer ceux qui sont néfastes. Arrêtons par exemple de porter un jugement sur tous et tout, de nous comparer, de jalouser, de râler.
– chassons nos mauvaises habitudes alimentaires en remettant du sain dans notre assiette.

L’automne, heure du bilan, nous amène quasiment jusqu’à la fin de l’année ; c’est le bon moment pour regarder tout ce qu’on a accompli jusqu’ici et établir notre liste des rêves, des projets pour l’année à venir. Ainsi, les idées seront là et nous pourrons concrètement les mettre en place au printemps grâce à son énergie montante.

Nous pouvons donc dresser la liste de toutes nos envies et définir, pour chacune, les grandes étapes pour parvenir à notre objectif : carte heuristique (mind mapping) pour certains, bullet journal pour d’autres ou encore sous forme de vision board pour les plus « artistes ». Cette liste/carte/tableau va servir de moteur, d’inspiration au fur et à mesure et de « loi d’attraction » pour atteindre ce qu’on désire.

Pratiquons également la gratitude. Tous les soirs, notons toutes les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants : pas besoin d’écrire un roman, juste quelques lignes sur tout ce qui a égayé la journée. Et quel bien cela fait de terminer sa journée sur une note positive!

Mandala aux couleurs du moment

Naturopathie en Automne : une nécessité de RALENTIR.
Ce besoin de ralentir est au fond de nous, il est là en ce moment mais se fait difficilement entendre : on ne lui accorde pas l’attention qu’il mérite (comme d’ailleurs beaucoup d’autres besoins) et le plus dur est de le respecter.
Pourtant, nous avons tellement à y gagner. Il en va de notre bien-être. Tout comme il y a les légumes de saison, il y a les besoins de la saison et celui de ralentir en fait partie!!
Allons donc, plus haut, on nous dit qu’il faut terminer tout ce qu’on a mis en route et maintenant il faudrait ralentir? effectivement et l’un n’est pas antagoniste de l’autre.
Faisons les choses en douceur, sans précipitation, sans agitation ni dispersion pour ne pas s’essouffler trop tôt puis progressivement laisser l’énergie hivernale prendre le pas.

Des conseils de naturopathie pour cheminer :
S’OXYGÉNER
En médecine chinoise, l’automne est reliée à l’énergie respiratoire et nous invite à prendre soin de nos poumons, du nez jusqu’aux alvéoles.
Des exercices respiratoires seront bénéfiques pour toute cette sphère en permettant d’augmenter la vitalité et le dynamisme. Le souffle est synonyme de vie.

Alors, plusieurs fois par jour, arrêtons tout, asseyons-nous et respirons profondément quelques instants. Emmenons l’air jusque dans notre ventre et expirons lentement.
Les huiles essentielles peuvent être un bon outil pour aider dans cette pratique de respiration : citron, mandarine, eucalyptus radiata, sapin baumier etc en olfaction ou diffusion uniquement.

Gardons le lien avec la nature aussi souvent que possible en allant marcher et respirer en forêt. Le côté revitalisant et puissant de la forêt permet de faire le plein d’énergie et de faire du bien au moral.

SE DÉTENDRE
Le stress, les émotions mal gérées, l’anxiété qui dure, les tensions, le mal-être épuisent l’organisme et lui demandent un effort pour se ré-équilibrer et faire face. La période nous incite à davantage de détente, ça tombe bien alors ménageons-nous de vraies pauses dans la journée pour se préserver et récupérer de l’énergie. Quoi de mieux que de passer un instant à buller, à bouquiner, écouter de la musique, siroter une tisane en regardant simplement par la fenêtre….

Le sommeil a toute son importance également : il entraine fatigue et stress s’il n’est pas récupérateur et est aussi la conséquence d’un stress trop présent.
Préservons au maximum notre sommeil! Et cela passe par le respect de notre besoin personnel de repos et de nos rythmes de sommeil. Il est alors intéressant d’analyser, sur une ou deux semaines, notre sommeil et comment on se sent au réveil. L’idée est de mieux se connaitre pour aménager son temps de sommeil. Pour ma part, je sais maintenant que me coucher après 23h est signe d’état ramollo pour la journée qui suit.

Les problèmes de sommeil sont courants en naturopathie et on peut d’ores et déjà mettre en pratique les conseils suivants :
– bannir tous les écrans au moins une demi-heure avant le coucher (ordinateur, tablette, télé et téléphone!)
– se coucher avant minuit car les heures de sommeil les plus réparatrices sont avant cette heure-là. On pourra même plutôt dire : se coucher de préférence autour de 22 heures, c’est encore mieux. Si vous pensez que c’est difficile pour vous, faites le 1 à 2 fois par semaine, dans un premier temps et vous verrez.
– lire ou écouter une relaxation ou une musique au lieu de cogiter et ruminer sur tout ce qu’il y a à faire le lendemain ou sur un dossier que vous n’avez pas rendu ou sur la to-do list qui n’avance pas!

Se poser et apprécier chaque moment

BOUGER
Gardons du mouvement dans notre quotidien pour lutter contre la fatigue, faire circuler le sang et la lymphe, activer le système respiratoire, favoriser l’évacuation des toxines.
Choisissons l’activité qui est la plus adaptée pour nous, selon nos possibilités (condition physique, horaires, envie…) : marche, escaliers plutôt qu’ascenseur, yoga, pilates, HIIT, gym douce, renforcement musculaire, stretching, danse etc…..
Le choix est large et il est aisé dorénavant de trouver des séances en visio qui permettent de pratiquer de chez soi.

S’ALIMENTER
Des fruits et des légumes (de saison bien sûr et bio) : nous pouvons garder une part de cru dans notre alimentation quotidienne (betteraves, carottes râpées, radis, salade…) en entrée pour bénéficier d’un maximum de vitalité.
Consommons des aliments riches en magnesium comme le chocolat noir, les noix et amandes et aussi en oméga 3, tels que les huiles vierges première pression à froid et bio (chanvre, cameline et mélanges prêts à l’emploi) et les petits poissons, moins chargés en mercure que les gros (sardines, maquereaux, anchois, harengs…).

Il fait moins chaud et on aurait tendance à moins boire, pourtant il faut garder en tête qu’une bonne hydratation est essentielle toute l’année. Pensons aussi aux tisanes de thym, verveine, chardon marie, queue de cerise, fenouil, cassis….

Accompagnons le changement de saison pour trouver notre place!
Ecoutons ce que Automne a à nous dire et posons nos valises 😉

recette de saison