NATUROPATHIE : MA SEMAINE BAIN FROID

Je vous partage ici ma découverte des bains froids et vous en dis plus sur cette pratique qui fait partie des techniques naturelles de naturopathie.

Petit retour en arrière!
J’ai l’habitude, dès que les jours se réchauffent de prendre des douches écossaises, vous savez, l’alternance chaud-froid, j’en parle ici NATUROPATHIE ET RITUEL DE MAI : une douche bien-être!
J’ai voulu aller plus loin, profitant d’une pause estivale dans les Gorges du Tarn. La proximité immédiate de la rivière m’a emballée et je me suis décidée à me mettre à l’eau….froide, tous les matins au réveil.
Challenge perso car le froid n’est pas mon truc mais en même temps, ce petit quelque chose qui me dit d’y aller !

Le BAIN FROID n’est pas une idée farfelue sortie de nulle part ni même une
étrange lubie à la mode, mais il s’agit bien d’une pratique de soins par l’eau connus sous le terme d’hydrologie en naturopathie.
Le bain froid est une technique hygiéniste qui a été mise en avant par un abbé allemand, Sebastien KNEIPP au milieu du XIXème siècle, pour soigner sa tuberculose. Il guérit en se plongeant régulièrement dans les eaux froides du Danube. Fort de son expérience personnelle, il crée ainsi la méthode Kneipp et ses cures d’eau froide.

Pourquoi?

L’eau froide contraint l’organisme à dépenser plus d’énergie pour maintenir sa température interne ; les défenses immunitaires en sont renforcées et stimulées, ce qui permet d’avoir une immunité plus performante.

Elle active également la circulation sanguine et lymphatique par un effet de resserrement puis de dilatation des vaisseaux sanguins dus à la différence entre le chaud et le froid : l’organisme se réactive, les organes vitaux sont mieux irrigués en nutriments et en oxygène et la circulation du sang est accélérée ce qui a pour effet de faciliter l’évacuation des toxines.

Le froid diminue également les tensions, les douleurs, l’inflammation. D’ailleurs, c’est une pratique répandue chez les sportifs afin de faciliter la récupération et soulager les muscles.
Et en provoquant des impulsions électriques jusqu’au cerveau, l’eau froide agit positivement sur le moral et les états dépressifs.
Voyez que cette pratique connait de nombreux bienfaits pour la santé, le bien-être…. et tout simplement pour prendre soin de soi et se sentir bien!
D’ailleurs, les soins par l’eau en général, occupent une grande place dans les accompagnements de naturopathie.

Et plus personnellement? je ne recherchais aucun de ces bienfaits en particulier mais je voulais avant tout optimiser les capacités d’auto-régulation de mon organisme, le booster avec une pratique que je jugeais, jusqu’ici, disons le, un peu trop extrême pour moi. Mais j’en saisi le sens, j’en comprends l’intérêt et je veux faire le maximum pour être en équilibre et en pleine santé.

la technique de naturopathie des bains froids

Comment?

En vacances, au bord de l’eau, dans un bel endroit, tranquille ….autant dire que toutes les conditions étaient réunies pour que je me lance. C’est quand même plus vivant et motivant que dans ma salle de bain.

Déjà, avant d’arriver sur le lieu, je savais que j’allais le faire…du moins le tenter. Je m’y étais préparé. Oh rien d’extravagant, pas de préparation mentale de folie, pas de méditation, de concentration….non rien de tout cela, j’y ai juste pensé et je me suis juste dit que j’allais tenter. Une expérience de naturopathie en plus, je suis partante 😉

1er jour : super motivée. 8H30 je suis prête, au bord de l’eau, avec ma serviette et mon téléphone (eh oui, fallait bien immortaliser cet évènement!!). La température est fraiche ; mon mari me dira qu’il fait 13°c à peu près. Ok même pas peur!!

Avant d’entrer dans l’eau, c’est là que je commence à me « conditionner » : je fais des respirations profondes, avec le ventre, en me concentrant le plus possible sur mon souffle et sur l’eau. Il n’y a personne sur la rive, à part une personne qui fait du tai-chi….c’est bon, on est dans la même vibe 😉 et deux, trois campeurs qui émergent de leur tente.

naturopathie et environnement

J’avance directement dans l’eau jusqu’à mi-cuisses. Là, je m’arrête et prends le temps d’observer :
– moi : tout va bien, facile! certes l’eau est froide mais je ne m’en plains pas.
– autour de moi : les arbres sur la rive d’en face, 2 hérons qui se posent pas très loin, des oiseaux qui passent, la petit cascade plus en amont
Et j’écoute, je joue doucement avec l’eau, en tapote la surface, attrape une brindille qui passe…..
Je suis super bien en fait…..que c’est agréable!! ce silence, cette nature, cette eau vivante…..magnifique!

J’avance un peu plus dans l’eau, petit à petit. Je ne vous cache pas que le passage du ventre est délicat…très…mais je tiens bon, je respire, sereine et me voilà entière dans la rivière (presque car je me suis épargnée le mouillage des cheveux!!). Je suis bien, pas envie de sortir tout de suite, je profite, nage, me laisse porter par le courant….
Quel grand moment !

mon expérience des bains froids

Je ressors doucement emplie de sérénité, de fierté et….oui de chair de poule aussi 😉
J’ai réussi !!!! et je suis persuadée que les respirations y sont pour beaucoup.
Les respirations longues et profondes ne m’ont pas lâchées pendant toute la durée du bain. J’ai eu l’impression que celui-di durait 5 minutes à peine mais j’y suis restée 15 minutes!…….
Allez, hop, je m’enveloppe dans ma grande serviette et direction la douche…il fait encore frais dehors!!
Et c’est parti pour une semaine de pratique matinale et toujours avec envie 😉

L’eau, respirer, la nature, les sensations, les émotions, s’octroyer du temps ….tout cela fait partie de la naturopathie et nous en avons besoin.
Alors, faisons nous du bien, prenons soin de nous, chouchoutons nos organismes,
mettons de la vie dans nos vies!

En route avec la naturopathie!